Plus de 200 coopératrices et coopérateurs se sont réunis à l’occasion du Congrès régional des Scop d’Occitanie, vendredi 8 octobre, au Domaine de Montjoie près de Toulouse.

Vers le Congrès national, une préparation démocratique et inédite
Organisé tous les 4 ans, le Congrès régional est un temps fort du Mouvement coopératif. Il a permis, ce vendredi, aux Scop et Scic d’Occitanie, de travailler sur les orientations politiques qui seront débattues lors du 37ème Congrès national des Scop. La matinée a été consacrée à la présentation du bilan de la mandature (2016-2020) et du rapport d’activité des pôles Méditerranée et Pyrénées de l’Union régionale des Scop et Scic d’Occitanie.

L’objectif fixé en 2016 au niveau national était de développer le nombre d’emplois coopératifs pour atteindre le cap symbolique des 70 000 salariés. Il est en passe d’être atteint avec 67 200 emplois, dans les 3 611 coopératives du territoire. L’Occitanie est fière d’avoir largement contribué à cette dynamique avec une augmentation de 37% de ses effectifs salariés entre 2017 et 2020, la plaçant en tête des régions de France. Aujourd’hui, les 608 entreprises coopératives d’Occitanie emploient 8 221 personnes et génèrent un chiffre d’affaires de près de 800 millions d’euros. Ce sont des entreprises qui connaissent un développement constant depuis plusieurs années et qui ont plutôt bien résisté à la crise sanitaire.

L’après-midi, les coopératives adhérentes ont été invitées à prendre part à des ateliers pour traduire en plan d’action les résolutions du texte d’orientation, dont se dégagent quatre axes majeurs pour le Mouvement coopératif : l’engagement, la solidarité, l’ambition et la proximité.

Des Prix Happy Scop pour récompenser des coopératives

En fin de journée, les partenaires du réseau coopératif ont pu rejoindre le Congrès pour assister à la remise des prix Happy Scop, qui ont récompensé des coopératives qui se sont distinguées par leurs actions de communication originales (Hérédis, Lune Bleue), leur solidarité pendant la crise du Covid ( Mobilib-Citiz Occitanie, La Fabrique du Sud), leurs actions en faveur de la réduction de l’impact carbone des bâtiments (Izuba énergies, Scic REHAB), leur capacité à animer la vie coopérative (Enercoop LR, Ecozimut) ou encore à concilier rentabilité et responsabilité énergétique (Kairos, MBC Scop).

Prochaine étape, Rennes, en mars 2022 pour le Congrès national !

Par Florence Millet